Rechercher

Modèle de lettre
Lettre de réclamation à la DGAC pour absence de prise en charge lors d'un retard de vol


Quand utiliser cette lettre de réclamation ?

Vous aviez une réservation confirmée pour un vol au départ de la France ou à bord d'une compagnie appartenant à l'Union Européenne, au départ d'un pays tiers à l'UE et à destination de la France. Votre vol a subi un retard important et vous avez été contraint(e) de patienter pendant plusieurs heures. La compagnie aérienne ne vous a cependant offert aucun rafraîchissement, ni repas, ni appels téléphoniques/télex/fax/e-mail gratuits. Après avoir porté réclamation auprès du service clientèle de la compagnie aérienne, vous souhaitez avertir la direction générale de l'aviation civile (dgac) de ces mauvaises conditions d'attente.

Ce que dit la loi sur les réclamations à la dgac suite à un retard de vol

Le règlement communautaire 261/2004 du 11 février 2004 offre une protection aux passagers des vols réguliers ou non réguliers (charters, vols faisant partie d'un voyage à forfait) au départ d'un pays tiers vers un état membre de l'UE, la Norvège, la Suisse ou l'Islande, si la compagnie aérienne appartient à un état de l'UE et à condition qu'il n'existe pas de réglementation dans ce domaine dans le pays de départ. Lorsque le passager dispose d'une réservation confirmée pour le vol concerné et se présente à l'enregistrement à l'heure indiquée à l'avance ou en l'absence d'indication de l'heure, au plus tard 45 minutes avant l'heure de départ publiée, il a droit à une prise en charge comprenant  Des rafraîchissements, des repas, et 2 appels téléphoniques/télex/fax/e-mail gratuits, si le vol réservé présente un retard important. Est considéré comme un retard important, au sens de ce règlement, un retard d'au moins 2 heures pour les vols de 1 500 km ou moins, d'au moins 3 heures pour les vols de 1 500 km à 3 500 km, d'au moins 4 heures pour les vols de plus de 3 500 km, sauf vols entre deux etats membres de l'ue, ou d'au moins 4 heures pour les autres vols de plus de 3 500 km. Les mêmes règles s'appliquent pour les passagers d'un vol au départ d'un aéroport situé dans un état membre de l'UE, en Norvège, en Islande ou en Suisse, quelle que soit la nationalité de la compagnie aérienne. Après avoir porté réclamation auprès du service clientèle de la compagnie aérienne, le passager peut saisir la direction générale de l'aviation civile (dgac) s'il estime que cette compagnie n'a pas respecté ses obligations vis-à-vis des passagers. Cette réclamation permettra d'avertir la dgac de cette infraction afin qu'elle exerce son contrôle.

Nos conseils pour votre lettre

Pour les vols partant de France, quelles que soient la destination et la nationalité du transporteur, et pour les vols arrivant en france et partant d'états tiers à l'UE, à la Norvège, à l'Islande ou à la Suisse, la réclamation doit être adressée à la dgac française, après avoir porté réclamation par lrar auprès de la compagnie aérienne et reçu une réponse écrite de sa part.


Faites découvrir nos services gratuits sur

Prévisualisation du document à télécharger

Modifié le : 22/08/2012 12:30:18
Nombre de mots : 1052
Voir un aperçu de la lettre type

Logo Pack Légipratique
PACK LÉGIPRATIQUE
avocat pack légipratique
check Modèles prêts à l’emploi
check Références juridiques
check Conseils d’avocat
check Pièges à éviter

les packs de référence tout en un

Voir les Packs LégiPratiques avec conseils d'avocat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK