Rechercher

Dossier de synthèse

La défiscalisation immobilière : loi Robien

Sommaire afficher

2. Les modalités d'application du dispositif Robien

2. 1. Les obligations, engagements du bénéficiaire du dispositif loi Robien

En effet, si la défiscalisation était une sorte de cadeau accordé par l'administration fiscal à l'investisseur immobilier, ce dernier devait tout de même s'engager à respecter certaines conditions afin de pouvoir bénéficier pleinement des avantages.

Ces obligations étaient au nombre de deux :

- Tout d'abord, le propriétaire du logement devait s'engager à louer son bien pendant une période minimum de 9 ans. La location devait être effective et continue pendant toute la période d'engagement. Le logement devait être nu, donc non meublé. Le logement devait de plus, nécessairement être l'habitation principale du locataire. Le locataire devait être une personne autre qu'un membre du foyer fiscal du propriétaire.

- Le second engagement du propriétaire était celui de louer le bien pour un montant de loyer plafonné. En effet, selon la zone géographique, le bailleur ne pouvait fixer le loyer du logement au dessus d'un certain montant par m². Le montant du plafonnement était évalué chaque année. Le nombre de m² à prendre en compte était : les m² habitables + les m² de dépendances telles que les balcons, parkings, caves, dans la limite de 8 m ².

Pour 2009 :

Zones

Situation

Plafonds de loyer mensuel au m² (2009)

A

Paris, petite couronne et 2ème couronne jusqu'aux limites de l'agglomération parisienne, Côte d'Azur et Genevois français

21.65€

B1

Agglomérations de plus de 250 000 habitants, quelques agglomérations chères (Annecy, Bayonne, etc.), pourtour de la côte d'Azur, départements d'outre-mer, Corse et îles

15.05€

B2

Agglomérations de plus de 50 000 habitants, autres zones frontalières ou littorales chères, limites de l'Ile de France

12.31€

C

Reste du territoire

9,02€

Remarque 1 : Quand le propriétaire était une société non soumise à l'impôt sur les sociétés (telle qu'une SCI), cette dernier ne pouvait bénéficier des avantages fiscaux que si elle s'engageait bien évidemment à louer pendant une période minimum de 9 ans. Mais il lui fallait aussi un engagement de conservation des titres de la société (ex : SCI) par l'associé jusqu'à la fin de la période couverte par la location c'est-à-dire 9 années.

Remarque 2 : les résidences secondaires ne pouvaient pas ouvrir droit à l'application du dispositif loi Robien.

Important : en cas de départ d'un locataire, une période d'un an maximum était tolérée entre le départ du locataire et l'entrée dans les lieux d'un nouveau locataire.

Mais comment était calculé le délai de 9 ans
? La durée de location de 9 ans était calculée « de date à date » à compter de la prise d'effet du premier bail signé.

> Voir tous les dossiers sur le thème : Impôts immobiliers

LES COMMENTAIRES
DELPHINELE 03/03/2014 À 20:44:18

Présentation claire de ce régime spécial des revenus fonciers

MISSPATLE 25/06/2013 À 10:29:58

Nous avons acheté un bien dans le cadre de la loi de Robien, qui est loué depuis novembre 2006. Notre mandataire ne trouve plus de locataire depuis un an, et ce malgré une baisse de loyer. Que pouvons-nous faire pour ne pas être pénalisés au niveau des impôts ?

Faites découvrir nos services gratuits sur

Prévisualisation du document à télécharger

Modifié le 25/10/2011 à 16:40:33

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK