Rechercher

Modèle de lettre
Lettre de demande d'indemnisation du préjudice subi du fait de travaux publics


Quand utiliser cette lettre de demande d'indemnisation d'un préjudice ?

Vous avez subi un dommage du fait de travaux publics, dont vous êtes tiers ou usager. Vous adressez à l'administration une lettre de réclamation pour qu'elle vous indemnise de votre préjudice, en vous basant sur sa responsabilité sans faute.

Ce que dit la loi sur la responsabilité sans faute pour travaux publics

Sont indemnisables les dommages consécutifs de travaux effectués pour réaliser un ouvrage public. Il s'agit donc de travaux immobiliers effectués par une personne publique (collectivités territoriales, établissements publics) ou pour son compte, dans un but d'intérêt général. Le dommage de travaux publics est étroitement lié à la notion d'ouvrage public. Ainsi, il peut être généré du seul fait du fonctionnement de l'ouvrage, du fait des agents préposés à son fonctionnement, de l'inexécution totale ou partielle d'un ouvrage, d'un accident lié aux opérations d'exécution, de la construction ou de l'entretien de l'ouvrage. Il existe plusieurs types de victimes de travaux publics. Selon la qualité de celle-ci la jurisprudence fait différer le régime de responsabilité. Tout d'abord, celui des participants leur impose de démontrer une faute imputable au maître d'ouvrage ou à l'entrepreneur.
Ensuite l'usager qui subit un dommage de travaux publics devra démontrer que son préjudice a été généré par un défaut d'entretien normal de la voie publique. Enfin, vient le cas du tiers. A celui-ci s'applique un régime de responsabilité sans faute. Le tiers à l'ouvrage devra prouver le lien de causalité entre l'ouvrage et le dommage pour engager la responsabilité de l'administration. Si l'ouvrage est exceptionnellement dangereux, le régime dont bénéficient les usagers peut être assoupli, la faute étant alors présumée.
L'usager d'un ouvrage public est la personne qui bénéficie d'un ouvrage public parce qu'il l'utilise. La définition de tiers s'analyse donc comme le négatif de la notion d'usager. Il s'agit de la personne dont le dommage ne trouve pas sa source dans l'utilisation de l'ouvrage public. En tout état de cause, la victime doit rapporter la preuve que le travail public est la cause directe du dommage. Les usagers et les tiers ne peuvent se voir opposer que leur propre faute et la force majeure, et en aucun cas le fait d'un tiers.

Nos conseils pour votre lettre

Adressez votre lettre par recommandé avec accusé de réception. Pensez à conserver soigneusement l'avis de réception (copie de la lettre + pièces jointes)


Faites découvrir nos services gratuits sur

Prévisualisation du document à télécharger

Modifié le : 28/06/2012 11:23:09
Nombre de mots : 285
Voir un aperçu de la lettre type

Logo Pack Légipratique
PACK LÉGIPRATIQUE
avocat pack légipratique
check Modèles prêts à l’emploi
check Références juridiques
check Conseils d’avocat
check Pièges à éviter

les packs de référence tout en un

Voir les Packs LégiPratiques avec conseils d'avocat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK