Rechercher

Droit du travail

Rupture conventionnelle / harcelement
Licenciement et rupture conventionnelle

Je vous résume ma situation :
Je suis victime d’harcèlement dans ma société depuis au moins 6 mois (ça fait 1 an que je travaille dans cette société).
Suite à des propos discriminatoire de la part de mon collègue ( qui m’a dit que j’écrivais comme j’ai parlai, - je suis colombienne)
J’ai demandé à la DRH d’intervenir, résultat, je suis isolée mon travail est affecté par cette situation car mon H+1 ne me parle plus, on communique par email, mes managers font de réunion qu’avec moi et passent au peigne fin tout mon travail ( je suis à avoir cette traitement de faveur).
Cette situation dépasse largement le cadre d’un rapport professionnel et sain. Il apparait clairement que ma personne est visée et qu’en aucune mesure je ne peux continuer à faire l’objet de critiques infondées ;
Je ne souhaite pas faire des « vagues » je suis épuisée mentalement je souhaite proposer à la DRH une rupture conventionelle mais apparement la Ste n’adhère pas à cette « système ».
Que peux-je faire?
merci


Question posée le 15/03/2013

Par Gabriela

Département : Yvelines (78)


Mots clés de cette question :accident du travail ou maladie professionnelleharcèlementpreuves
Date de la réponse : le 16/03/2013

Bonjour,

Compte-tenu de votre situation, je ne vois absolument pas comment vous pouvez vous en sortir favorablement sans "faire de vagues", c'est-à-dire en vous privant par avance de tout moyen de pression à l'encontre de votre employeur.

La rupture conventionnelle n'a rien d'obligatoire, et vous n'avez semble-t-il - pour l'instant - rien à "monnayer" (les "vagues") à votre employeur en échange de votre départ puisqu'il lui suffit d'attendre votre démission, qui ne lui coûtera rien.

Si je vous dis qu'il faut commencer par réunir un minimum de preuves des mauvais comportements ou propos à votre égard, c'est déjà le début des "vagues", dans le cadre d'une démarche qui pourrait aller jusqu'aux prud'hommes, sinon à quoi bon commencer par ce début ?

Pour gagner du temps, et conforter votre dossier (une "vague" de plus), vous avez parfaitement la possibilité de vous mettre en arrêt de travail et surtout de déclarer cet arrêt en accident du travail ou en maladie professionnelle : votre employeur ne peut s'y opposer, à défaut vous faites la déclaration vous-même à votre centre de sécurité sociale.

Mais cela fait déjà peut-être trop de "vagues" pour vous ?

Bien Cordialement,

Faites découvrir nos services gratuits sur
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK